Petite histoire du tricot

tricoteuse

Tricoter est un loisir créatif auquel on peut prendre goût rapidement. Sa pratique est pluri-centenaire. Nous n’avons pas de certitudes aujourd’hui concernant l’origine exacte du tricot. Nous savons cependant que les peuples arabes et égyptien ont été les premiers (comme souvent quand on parle d’innovations techniques antiques) à utiliser le principe de mailles. C’est par les arabes que le tricot est ensuite arrivé en Europe : à l’époque des invasions arabes au VIIIe siècle ou peut-être plus tard, lorsque l’Espagne était pour moitié arabe. Certains prétendent qu’à l’inverse, ceux sont nos croisés qui ont directement rapporté cette technique d’orient.

Espagne, Angleterre, Ecosse, France… la technique se propage en Europe avec vigueur à partir du XVIIIe siècle. On prétend même que la Cour de France s’y adonnait volontiers à l’époque de Louis XVI. Au XIXe siècle, des fabriques reconnues fleurissent notamment dans l’Aisne et en Aveyron. Elles seront victimes de l’industrialisation générale du pays par la suite. C’est à cette époque qu’est inventée la machine à tricoter, automatisant la pratique.

Tricoter reste depuis un loisir, transmis de générations en générations, et pratiqué dans de nombreux foyers en France et à travers le monde.

Tout le monde n’a cependant pas la chance d’avoir une grand-mère tricoteuse ayant eu le temps et l’envie de nous partager son savoir-faire… et nous transmettre ses aiguilles en héritage !

Il faut alors s’équiper en aiguilles et en laine. (Bon c’est bien sûr là que Biboudou intervient 😉 ) Comme pour de nombreux petits loisirs créatifs, on trouve facilement sur internet des produits à moindre coûts, moindre qualité et moindre respect de l’environnement !

Biboudou a toujours eu à cœur de limiter un maximum l’empreinte carbone des tricoteurs-euses. Mais plus facile à dire qu’à faire ! A la faveur du confinement nous avons redoublé d’efforts pour œuvrer davantage en ce sens.

Nous sommes depuis très fiers de dire que nos aiguilles en buis et en hêtre sont fabriquées dans les Vosges avec du bois français. Notre laine en plus d’être d’une douceur et d’une qualité exceptionnelle, est italienne et 100 % naturelle. Oui, notre tote bag est un plus grand voyageur : il est fabriqué en Inde. Cependant il est fait en coton durable et offre un métier exercé dans des conditions éthiques à de nombreuses personnes dans un pays où ça n’est malheureusement pas toujours le cas.

En savoir plus sur les normes auxquelles répond notre tote bag :

Sedex : Chaines approvisionnement éthiques et durables. Audit sur les normes de travail, santé, sécurité environnement et éthique des affaires.

Iso 9001 : Système de gestion de la qualité

Iso 14001 : Système de management environnemental

SA8000 : Responsabilité sociale

OEKO TEX